Que faire en cas de suspicion de mélanome ?

Si une lésion est considérée comme étant cliniquement suspecte d’être un mélanome, une confirmation histologique s’impose. Il convient alors d’adresser le patient à un dermatologue pour qu’il réalise une exérèse complète de la lésion en prenant une marge saine de 2 à 3 mm. La biopsie est à proscrire, à l’exception de cas très particuliers où en raison de la localisation ou de la taille de la lésion une exérèse est difficile.

L’examen anatomo-pathologique permet d’apporter les réponses suivantes :
  • Tout d’abord confirmation ou non du diagnostic de mélanome
  • Caractère primitif ou non (récidive ou métastase) du mélanome
  • Epaisseur maximale de la lésion, également appelée indice de Breslow qui représente le meilleur critère pronostique. Il est exprimé en millimètres.
  • Existence éventuelle d’une ulcération
  • Niveau d’invasion des cellules tumorales dans la peau ou niveau de Clark
  • Type histologique :
    • à extension superficielle : SSM
    • nodulaire : NM
    • acral lentigineux : ALM
    • mélanome de Dubreuilh
    • mélanome achromique (absence de synthèse de mélanine)
  • Qualité de l’exérèse : en tissu sain latéralement et en profondeur.
  • Existence de phénomènes de régression, importance de l’activité mitotique, embols vasculaires ou lymphatiques…

Dernière modification le 07/11/17 par G. Quéreux
L’auteur n’a pas transmis de liens d’intérêts concernant les données diffusées sur ce site.